[phpBB Debug] PHP Notice: in file /var/www/templehoradrim.fr/includes/connexion.php on line 8: mysql_connect(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:50544 Library:50625
 Citations - Temple Horadrim • Diablo

Membres
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Créer son compte.
Connexion automatique



Le Temple

Dossiers

Vidéos


Citations

- C’est folie que d’essayer de tirer sa force de la vertu. Car en effet Il cherche à faire tomber ceux dont la chute sera la plus longue...

- Mais moi, en vérité, j’y ai déjà été une fois auparavant : Erichte, cette sorcière sauvage, celle qui rappelait les fantômes dans leurs corps ; Erichte m’a appelé. Mes chairs m’avaient à peine quittées qu’elle me fit descendre tous les anneaux des Enfers, pour faire évader un esprit du cercle du Traître. C’est l’endroit le plus profond et le plus sinistre, le plus éloigné du paradis : reposez donc en paix, je connais le chemin entier. (Dante)

- La sagesse n’est pas un don, elle s’apprend...

- Transperce-moi avec de l’acier, écorche-moi à coups de crocs et de griffes. Tandis que je meurs, une légende naît qui servira de modèle à la génération suivante...

- Un héros s’aventure hors du monde quotidien pour entrer dans une dimension de merveilles surnaturelles : on y rencontre des forces fabuleuses et une victoire décisive y est gagnée : le héros revient de cette aventure avec le pouvoir d’accorder ses faveurs au reste de l’humanité. (Joseph Campbell)

- La puissance et la magie vont de paire... S’il vous en manque une il vous manque l’autre...

- Même le soleil ne peut éloigner les fantômes de notre pays. Et pourtant nous nous rassemblons pendant la nuit en priant pour qu’arrive l’aurore...

- L’honneur et le courage sont indissociables pour un guerrier...

- Le seul avenir que vous offre la Paix, c’est la Guerre...

- J’ai vu les horreurs qui se cachent sous la terre. J’ai senti la froideur de l’Ombre sur ma peau, la Mort ellemême sur mes talons. Quelle prière pourra me délivrer de la Terreur qu’elle m’a inspiré ?

- La vraie force d’un guerrier n’est pas celle du corps, c’est celle de l’esprit...

- Je ne suis pas guidé par la haine. Je ne suis pas guidé par la peur. Je ne suis pas guidé par le désir, le devoir ou quoi que ce soit de rationnel. Je ne les comprends plus depuis longtemps. Tout ce qui me reste, c’est la Vengeance ; Froide, dure et finale...

- Equipe-toi des armes de la connaissance et de l’armure de sagesse. La victoire s’acquière aussi bien par la force de l’esprit et de la volonté que par celle du muscle et de l’acier.

- Il est facile de descendre en Enfer ; de jour comme de nuit, les portes de la Mort sont grandes ouvertes ; mais remonter, revenir sur ses pas pour atteindre la surface - voilà le défi, la tâche à accomplir. (Virgil, les Enéides)

- Brise les os et le corps s’en remettra. Brise l’esprit et le corps en mourra...

- Il est plus facile de poignarder quelqu’un dans le dos que de le regarder dans les yeux. La société est construite sur ce principe, et ceux qui dirigent l’ont bien compris...

- Les langues brûlantes de l’Enfer nous lèchent les talons, tandis que nous fuyons en hurlant sa gueule béante et horrible. Il n’est aucun moyen d’échapper à la bête de la Terreur...

- Celui qui combat des monstres doit faire attention, car il risque d’en devenir un. (Friedrich Nietzsche)

- N’importe quel combattant doit connaître ses amis autant que ses ennemis. Cela peut lui être utile, le moment venu.

- Mort, tu iras au ciel, conquérant, tu gagneras la terre. Lève-toi donc, fils de Kunti, pour combattre avec fermeté. Profite du plaisir et de la douleur, des gains et des pertes, de la victoire et de la défaite, puis prépare-toi pour la bataille : ainsi, tu ne seras pas dominé par le mal. (La Gita de Bhagavad)

- Pratiquer les arts, c’est être damné. Les maîtriser, c’est détenir la victoire...

- Quand la magie ne fonctionne pas, il ne reste plus qu’à prendre une bonne lame et frapper fort.

- On y trouve de tout : monstres de minuit, campagnes d’une année perdue, catacombes dérangées et terriers de lumière ; Elles font écho sur ces rivages, toujours clairement ; Les extases mortelles de chevaliers en quête- Et pourtant combien le vent nous ranime ici !

- Je suis Hier, Aujourd’hui et Demain, et j’ai le pouvoir de renaître. Je suis l’âme divine et cachée qui a créé les Dieux et qui donne des repas sépulcraux aux habitants des profondeurs, le lieux des morts, et au paradis... Gloire à toi, seigneur du temple qui est au centre de la terre. Il est Moi, et Je suis Lui ! (Livre des Morts Egyptien)

- Rose tu es malade, le ver invisible qui vole la nuit dans la tempête hurlante : a trouvé ton lit de joie cramoisi : et son amour secret et noir détruit ta vie. (William Blake)

- Etrange et strident. Il hurlait la terreur aux oreilles qui l’avaient entendu à travers les murs du hall, la plainte lancinante de l’ennemi de Dieu, sa chanson de malchance, les sanglots du damné ravalant sa douleur. (Beowulf)



Le lecteur requiert Flash