[phpBB Debug] PHP Notice: in file /var/www/templehoradrim.fr/includes/connexion.php on line 8: mysql_connect(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:50544 Library:50625
 Keijhistan et Kurast - Temple Horadrim • Diablo

Membres
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Créer son compte.
Connexion automatique



Le Temple

Dossiers

Vidéos


Keijhistan et Kurast

Fétiches

Qu’ils attaquent avec d’énormes couteaux tranchants ou à distance avec des sarbacanes mortelles, les fétiches sont les habitants indigènes des jungles qui entourent Kurast. Connus pour être cannibales, ce sont de petits êtres intelligents alliés aux forces de l’enfer. Pris individuellement, les fétiches sont faibles et faciles à tuer. Cependant, ils sont bien plus redoutables quand ils attaquent en masse. Quand ils sont accompagnés par un chaman, ils sont doublement dangereux, car il possède la capacité de ressusciter ses congénères abattus.

Moustiques géants

L’atmosphère humide et moite des forêts tropicales du Kehjistan sont un environnement idéal pour les larves de mouches et de moustiques. Des mares d’eau stagnantes se forment après les fréquentes averses, constituant d’excellents emplacements pour la ponte des adultes de ces espèces. Certains des moustiques que l’on peut trouver là sont énormes, d’une envergure de plus d’un mètre. Par chance, les espèces les plus imposantes sont également bien plus rares que leurs cousins plus petits. Les moustiques géants, appelés localement « suceurs », sont connus comme porteurs de germes. Leur grande taille en fait des cibles appropriées pour les armes de contact ou à distance. Ces insectes sont capables de sucer rapidement le sang d’une victime, causant une rapide perte d’endurance, ce qui rend la fuite extrêmement difficile. En eux-mêmes, les suceurs ne sont généralement pas mortels. Toutefois, si d’autres présences menaçantes rôdent dans les environs, ils draineront l’endurance de la victime tandis que d’autres créatures s’approcheront pour le coup de grâce.

Brutes épineuses

Faites essentiellement de bois, les brutes épineuses sont les protecteurs ancestraux des jungles. Malgré leur force et leurs immenses bras couverts de ronces et d’épines, même eux ont été dénaturés par le mal primordial. Leurs yeux à présent vitreux et sans vie laissent deviner une profonde tristesse sous une lueur de haine infernale.

Grenouilles démons

L’assombrissement des terres du Kehjistan durant les guerres des clans des mages a laissé la majeure partie du royaume saturé d’énergies magiques indomptées. Alors que la plus grande partie s’est dissipée avec le temps, ce qu’il en reste a eu des effets sur le paysage et les créatures de la jungle. Les arbres et les plantes croîtraient jusqu’à une taille inhabituelle, des rivières et des marais apparaîtraient du jour au lendemain et des créatures autrefois inoffensives gagneraient de dangereuses aptitudes et un appétit en conséquence. C’est le cas avec ce que les gens du cru appellent les « grenouilles démons ». Ces monstruosités marécageuses crachent un mucus venimeux sur leur proie afin de les tuer sans avoir à s’engager dans une confrontation directe. Une fois que leur victime a succombé à la virulence du poison, les monstres amphibiens dépouillent la carcasse de toute sa chair, laissant une pile d’ossement parfaitement polis comme seule trace de leur forfait.

Feux follets

Créées par les vapeurs qui s’élèvent des marais dans la jungle dense, ces formes de vie sans esprit recherchent l’énergie contenue dans toute chose vivante. Bien que n’étant pas de nature maléfique, leurs habitudes alimentaires en font une menace sérieuse pour les aventuriers.

Fétiches morts-vivants

Bien que les chamans fétiches aient le pouvoir de ramener à la vie des fétiches abattus, tous les sorts lancés ne les fait pas revenir à leur forme originale. Les cadavres trop anciens pour être entièrement restaurés se relèvent souvent comme les ombres décrépies de ceux qu’ils étaient. Bien qu’encore utile la forme d’un fétiche mort-vivant est relativement instable et susceptible d’exploser brutalement lorsqu’elle est enfin détruite.

Bête tentaculaire

Les bêtes tentaculaires sont des espèces de reptiles aquatiques qui habitent les voies d’eau de la jungle du Kehjistan. Les voyageurs devraient se montrer extrêmement circonspects vis-à-vis de ces créatures, notamment lorsqu’ils passent près de mares, torrents et rivières. Des bulles crevant la surface d’une pièce d’eau sont un signe évocateur qu’une bête tentaculaire attend dans les profondeurs. Effrayants à contempler, ces reptiles sont aussi extrêmement dangereux. Ils sécrètent une salive empoisonnée qu’ils peuvent cracher hors de leur gueule avec une force incroyable, assommant souvent la cible sur place. À l’occasion, des groupes de bêtes tentaculaires s’allient, l’un se servant de ces projectiles empoisonnés pour projeter leur proie dans les mâchoires d’un autre.

Zélateurs du Zakaroum

Au cours des âges passés, l’archange Yaerius visita un jeune ascète du nom d’Akarat et lui révéla le dogme de ce qui devait devenir la religion du Zakaroum Ces enseignements mettaient l’accent sur la nécessité de résister à toutes choses mauvaises et d’embrasser la religion de la Lumière avec une totale dévotion. L’ange fit d’Akarat le prophète de ces nouveaux enseignements et lui ordonna de porter la bonne parole à tous les peuples de la terre. Cette nouvelle religion était très évocatrice pour l’homme du commun et le peuple de Kurast l’adopta. Ils envoyèrent des disciples à travers tout le Kehjistan pour répandre la bonne parole. Des chefs religieux populaires ne tardèrent pas à émerger, soutenus par la nouvelle église et, en l’espace d’un demi-siècle, le Zakaroum devint la foi dominante et le ciment des forces politiques de l’Orient. Alors que la religion du Zakaroum prenait racine dans l’est, elle rencontra de nombreuses enclaves de sectateurs démoniaques. Certains d’entre eux étaient entièrement corrompus et furent aisément démasqués, mais beaucoup, tout en étant sous l’influence subtile du démon, paraissaient nobles et bons. La Main du Zakaroum était un ordre de guerriers consacré par l’église et détenteur des pouvoirs de la Lumière. Ces paladins conduisaient les armées du Kehjistan contre les puissances des ténèbres, les poursuivant sans relâche et inspectant chaque territoire. Ce fut souvent une tâche délicate de séparer le bon grain de l’ivraie, mais ils furent implacables dans leur quête. Les forces du Chaos résistèrent activement contre ce fléau divin, prétendant souvent que les paladins eux-mêmes étaient des agents corrompus au service du mal. Il vint un temps où les enfers parvinrent à conduire ces guerriers saints à tuer un innocent, dans l’espoir de répandre le doute au sein de l’église. En plusieurs occasions, le zèle d’un paladin put franchir la limite du fanatisme, l’exposant à des influences néfastes. L’armée démoniaque saisit toutes les occasions de semer les germes du chaos et les forces de la lumière combattirent sans fin pour déraciner toute velléité de corruption. C’est ce zèle qui conduit le Zakaroum à combattre tout ce qu’ils jugent corrompu. Les zélateurs sont dirigés par leurs prêtres et feront s’abattre leur colère vertueuse sur tous ceux qu’ils croient souillés par l’influence des Trois.

Prêtes du Zakarum

À l’origine, il y avait douze grands inquisiteurs qui étaient chargés par l’église de mettre en évidence l’influence du mal sur la population. Tous ceux qui étaient soupçonnés de corruption démoniaque faisaient l’objet d’une enquête approfondie et devaient subir des examens spirituels rituels. Si un individu était convaincu de corruption et ne pouvait en être sauvé, il était promptement mis à mort. Alors que l’influence de Diablo, Baal et Méphisto se répandait à travers le Kehjistan, le nombre d’inquisiteurs dut augmenter. Maintenant, le prêtre de Zakaroum tient le rôle de juge et de jury et envoie les zélateurs du Zakaroum exécuter tous ceux qu’ils considèrent comme corrompus. Les pouvoirs de la lumière imprègnent profondément ces saints hommes. Leur pouvoir de commander aux éléments combiné avec leur aptitude à guérir leurs suivants blessés fait des prêtres du Zakaroum de puissants alliés et de dangereux ennemis.

Membres du Conseil

Les chefs du Zakaroum sont irrévocablement tombés au service de Méphisto, le Seigneur de la Haine. Jadis guides pieux et généreux de leur peuple, les membres dirigeants du Grand Conseil ont été dénaturés dans leur chair et leur esprit et entraînent à présent leurs suivants sur de sombres voies. Régnant dans les ombres et parlant uniquement par la voix de prêtres ensorcelés, ses saints hommes corrompus abusent de leur position et, par tromperie, poussent les fidèles à attaquer ceux qui suivent les voies de la Lumière. Leur trahison à l’égard de leur peuple a été récompensée par Méphisto, qui leur a accordé des capacités bien au-delà de celles de leurs suivants mortels.



Le lecteur requiert Flash