[phpBB Debug] PHP Notice: in file /var/www/templehoradrim.fr/includes/connexion.php on line 8: mysql_connect(): Headers and client library minor version mismatch. Headers:50544 Library:50625
 Nécromancien - Temple Horadrim • Diablo

Membres
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

J'ai oublié mon mot de passe
Créer son compte.
Connexion automatique



Le Temple

Dossiers

Vidéos


Nécromancien

Comme on pourrait le supposer, les adeptes de la magie sont souvent mis au banc de la société. Ils sont aussi ironiques envers les étudiants des disciplines rivales qu’un béotiens envers un utilisateur des arcanes. Cependant, nul n’est aussi diffamé et incompris que peut l’être un Prêtres de Rathma.

Comme c’est le cas de la plupart des adeptes de la magie, les prêtres du culte de Rathma sont originaires des jungles d’Extrême-Orient. Ils habitent dans une vaste cité souterraine profondément enfouie sous la jungle. Mais l’emplacement géographique particulier de leur habitat est si retiré qu’ils n’ont jamais été assimilés dans un clan de mages officiel. C’est également cette isolation du reste du monde qui leur a permis de développer leur science bien particulière des arcanes. C’est en effet à travers les enseignements de Rathma, ainsi que grâce aux nombreuses années de recherches et d’expériences, que ces hommes sont parvenus à comprendre et à considérer comme sacré le délicat équilibre qui sépare la vie de la mort. Ils ont ainsi appris à manipuler l’Ultime limite. Si les légions des Enfers possèdent depuis longtemps ce pouvoir, les seuls mortels qui aient le pouvoir de ranimer les morts et de les contrôler sont les prêtres de Rathma.

C’est la pratique de cet art qui leur vaut d’être aujourd’hui appelés Nécromanciens. Ils appréhendent parfaitement l’équilibre de toute chose, comprennent et acceptent leur place dans ce qu’ils appellent le Grand Cycle de l’Être. Leur culture a subsisté dans l’ombre des premiers clans de mages, et à plusieurs égards, leurs pratiques remontent à une époque qui précède même la séparation de l’Art en plusieurs disciplines. Bien que leur art soit considéré comme “sombre” et que les peuples des royaumes étrangers évitent les prêtres qui pratiquent un tel art, ces étranges adeptes n’ont jamais souffert de l’épidémie de corruption qui signa l’arrêt de mort des anciens clans de mages. Pragmatiques à l’extrême, ils sont au-dessus de la tentation. Ils considèrent la mort comme un élément naturel de la vie et ne cherchent pas à l’éviter. Leur connaissance singulière de l’inconnu leur permet de faire face à la mort sans peur. Ces idéaux, ainsi que leur compréhension de l’équilibre naturel entre Ordre et Chaos, expliquent pourquoi ils n’ont pas été la proie de l’influence du mal.

C’est leur désir de conserver cet équilibre qui a poussé les Nécromanciens à quitter l’isolement de leur patrie éloignée, afin de détruire Diablo et ses légions. En effet, la simple présence des Grands Démons dans le plan des mortels met en danger non seulement la symétrie naturelle du plan des mortels, mais le Grand Cercle de l’Être lui-même. Les disciples de Rathma cherchent à rétablir l’équilibre en débarrassant les plans des mortels de toute intervention des immortels. Ils s’indignent de toute force qui traiterait les humains comme des pions participant à un jeu cosmique, mais semblent vouloir s’allier aux forces de l’Ordre jusqu’à ce que l’équilibre ait été restauré.

Les Nécromanciens ont la capacité de ranimer les corps de presque toutes les entités et de contrôler les morts. Les morts libèrent en effet des énergies spirituelles qui hantent les plans des mortels. Les Nécromanciens peuvent concentrer ces énergies et leur donner une forme dans le monde corporel. Les adeptes de la nécromancie peuvent maudire le destin de leur victime en manipulant les énergies élémentaires qui se trouvent en tout et en chacun.



Le lecteur requiert Flash